Gestes santé

Gérer sa grossesse au bureau

La grossesse n’est pas une maladie !
Cependant il existe des précautions d’usage pour éviter l’installation de certains maux liés à l’avancement de la grossesse.

Fatigue, aigreur d’estomac, mauvaise circulation sanguine… Voici nos conseils pour concilier au mieux sa grossesse et son travail.

  • Que dit la loi ?
    Le congé maternité dure 16 semaines pour une grossesse classique.
    En cas de grossesse pathologique ou à risque, un congé supplémentaire peut être prescrit par le médecin :
    – 15jours avant le congé de maternité
    – jusqu’à 4 semaines après l’accouchement de congés de suites pathologiques.
    Il est important de savoir qu’il est impossible de licencier une femme enceinte jusqu’à 4 semaines post fin de congé maternité, sauf en cas de faute grave et/ou d’impossibilité de maintenir le contrat.

Massage grossesse

  • Comment l’annoncer ?
    D’un point de vue légal, il n’existe aucune obligation d’annoncer sa grossesse à son employeur. Cela est pourtant nécessaire pour jouir de la protection et des droits prévus aux femmes enceintes.
    D’un point de vue social, les femmes enceintes attendent souvent de passer les trois premiers mois de grossesse pour l’annoncer publiquement, une fois les principaux risques de complication écartés.
    Gare à celles dont le ventre pointe déjà ostensiblement : plus vous tardez à l’annoncer à votre employeur et plus il y a de risque de l’apprendre par le biais d’un collègue indiscret !
  • Organiser son poste pour limiter les douleurs
    Pour commencer, il est primordial de régler la hauteur de sa chaise et de son écran afin de limiter l’apparition de douleurs au niveau du cou et du dos.
    La chaise doit permettre aux avants bras de reposer sur le bureau et le haut de l’écran doit être situé à l’horizontale du regard.
    En ce qui concerne la lombalgie, ou douleur au bas du dos, un simple coussin placé au bas de la chaise permet de limiter la fatigue et l‘apparition de troubles.

    Pour les problèmes circulatoires, jambes lourdes ou encore œdèmes, le premier remède est de se lever et marcher !

Il ne s’agit pas de faire 30 fois le tour du bureau matin et soir, mais de se lever régulièrement pour varier les postures et éviter l’installation de la fatigue.
Pour le bureau, c’est aussi le moment d’utiliser un repose pied pour favoriser le retour veineux.
Plus que jamais : adopter les bons gestes et postures !
Et pour celles qui souffrent de douleurs de dos persistantes, la natation est un excellent biais pour se remuscler tout en douceur.

  • Nausées, vomissements, remontées acides : troubles digestifs.
    Plus le temps passe et plus le bébé va appuyer sur l’estomac.
    Pour éviter les aigreurs et autres remontées acides, mieux vaut faire des petites collations qu’un sandwich vite fait !
    A partir d’un certain stade de sa grossesse, il faut préférer une petite collation entre le petit déjeuner, le déjeuner et le diner.

Fruits et barres de céréales sont requis dans le tiroir du bureau !

  • Kit de secours spécial grossesse

Mieux vaut prévenir que guérir !
Afin de ne pas souffrir inutilement de certains symptômes du quotidien, quelques  recommandations pratiques sont de rigueur.
Revoir sa tenue : éviter les talons (ou prévoir une paire de basket de rechange) et préférer les vêtements amples et confortables que le tailleur qui commence à sérieusement être petit.

 – Toujours une bouteille d’eau sous la main : plus que jamais, l’hydratation est primordiale au bon développement du bébé et à la santé de la maman !
Rappelons qu’il faut boire avant que la sensation de soif n’apparaisse !
 – Un brumisateur : si vous avez la chance d’être enceinte de 8mois en plein mois d’août et sous 35°, alors le brumisateur sera votre meilleur ami !
Comme les enfants et les personnes âgées, les femmes enceintes sont plus sensibles à a déshydratation.
– Lingettes et petit sac : en cas de fortes nausées, mieux vaut avoir le nécessaire à portée de main !

  • Limiter la fatigue
    Avec la fatigue, c’est l’augmentation des contractions et le risque d’accouchement prématuré qui s’installent.
    Pour l’éviter, voici quelques points simples à respecter.
    – Ne pas porter de poids : c’est à dire ne pas avoir honte de se faire aider pour soulever les cartons d’archives, préférer le sac à dos au sac à main pour ne pas déséquilibrer la colonne vertébrale…
    Attention cela s’applique aussi à la maison : éviter de porter les enfants quand ce n’est pas nécessaire !

Faire attention aux longs trajets : avec l’imprégnation hormonale et la fatigue, la vigilance et les réflexes peuvent être altérés. Les trajets en voiture peuvent s’avérer donc dangereux sur le long terme !
En ce qui concerne les déplacements professionnels, il faut les limiter autant que possible et préférer l’avion à la voiture pour les longues distances.
Le médecin peut délivrer un arrêt de travail spécifique à ce cas.

  • N’oubliez pas de respirer !
    Pendant la grossesse, il y a une augmentation des besoins en oxygène.
    La respiration est souvent négligée avec le stress, les tracas du quotidien, les angoisses liées au travail…
    Pourtant avec des exercices simples de mobilisation du diaphragme (muscle de la respiration) ou encore quelques séances de sophrologie, on peut réapprendre à respirer, mieux gérer son stress au travail ou encore améliorer sa digestion.
  • Quid du retour de congé maternité ?
    L’employeur ne peut pas exiger de la salariée enceinte qu’elle continue de travailler pendant son congé.
    Cependant, quand celle-ci s’absente plusieurs mois, il est toujours préférable de ne pas couper tous les ponts !
    En son absence, la vie au bureau va suivre son chemin : opportunités, promotions… Maintenir un lien avec quelques collègues permet de continuer d’exister au sein de l’entreprise et le retour n’en sera que plus facile !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s