Hygiène de vie

Bonnes résolutions 2018

Puisque nouvelle année rime souvent avec bonnes résolutions, nous vous dévoilons nos 10 conseils pour démarrer 2018 en beauté

  1. Manger à sa faim

Si cela paraît bête comme chou, c’est aussi la source principale de cette petite bouée qui s’installe autour du ventre.

Beaucoup d’entre nous perdent la faculté d’écouter son corps : il faut manger lorsqu’on a faim et s’arrêter quand la satiété se fait sentir.

C’est en mangeant sans faim, par ennui ou par frustration, que notre corps stocke le plus.

Sans compter que ces grignotages sans faim sont souvent impulsifs et donc gras ou sucrés !

  1. Acheter frais, local et de saison

Pourquoi faire, alors qu’on trouve des tomates en toutes saisons et des plats tout prêt au supermarché?

Plus vous choisissez un aliment de saison et plus il est riche en vitamines et bons nutriments et donc meilleur pour la santé !

L’alimentation locale c’est un gage de saveur et de fraîcheur avant tout.

Lorsque le fruit que vous croquez a déjà traversé plusieurs pays et océans, fait plusieurs heures voir jours de chambre froide, la qualité et la saveur seront beaucoup moins au rendez vous.

En ce qui concerne les plats déjà préparés, la règle est très simple : plus un plat est industrialisé et moins il contient de nutriments intéressants pour l’organisme.

Le petit plus ? On contribue à l’économie locale !

Produits frais

  1. Manger léger mais pas allégé !

Mangé allégé n’est malheureusement pas toujours synonyme de meilleur pour notre santé…

Pour être estampillé « light » un produit doit être 30% moins calorique que celui classique. Cependant, il n’existe aucun contrôle ou certification à ce sujet !

Pour compenser la diminution de graisse ou de sucre dans le produit sans altérer le goût, certains industriels n’hésitent pas à employer des substances chimiques aux effets controversés sur la santé avec en tête de liste les édulcorants comme l’aspartame.

En diminuant l’apport calorique, ils diminuent la satiété… et poussent donc à manger en plus grande quantité pour être rassasié !

Les effets bénéfiques sont donc discutables à tous niveaux…

  1. Repas de Noël : profiter sans regretter.

Si pour vous les fêtes de fins d’année sont synonymes de marathon alimentaire, alors ce 4ème point devrait vous intéresser.

Foie gras, petits fours, huîtres, marrons, chapon … Voilà une petite sélection qui devrait vous mettre l’eau à la bouche mais attention !

Si ces repas sont l’occasion de cuisiner en grande quantité de nombreux mets, la meilleure tactique pour éviter de prendre du poids, c’est de goûter à tout mais en petites quantités.
Soyez vigilant à ne pas griller votre « capital calories » dès l’apéritif !

Tout au long du repas, préférez le vin rouge au vin blanc très sucré et reprenez volontiers une deuxième ration des fruits de mer plutôt que des marrons !

Noël

  1. Quand le mal est fait ?

Vous n’avez pas résisté et les excès ont eu raison de vous… Soyez attentif à ce qui suit.

Dans l’immédiat, levez vous et partez en ballade !
Faites quelques tours de pâté de maison : la marche va activer votre digestion et cette sensation désagréable de trop plein devrait s’atténuer.
Avant et après cette petite marche postprandiale assurez vous de boire suffisamment d’eau, de préférence non gazeuse si vous souffrez de ballonnements.

Pour les prochains repas, enrichissez votre assiette en fibres : légumes, haricots blancs, son d’avoine… Celles –ci sont indispensables à notre organisme et stimule notre transit.

  1. Le jeûne

Technique d’auto guérison ancestrale, le jeûne est une pratique qui retrouve ses lettres de noblesse actuellement.
Dans la nature, on observe un jeûne instinctif des animaux lorsqu’ils sont malades ou blessé.
S’abstenir de s’alimenter permettrait en effet au corps de se mettre en mode « nettoyage » : se ressourcer, se débarrasser de ses toxines…

Si un jeûne complet nécessite d’être bien informé et suivi pour ne pas être dangereux pour la santé, le jeûne intermittent est plus facilement réalisable.
Il s’agit d’espacer la prise des repas d’au moins 5h pour entrer dans cette fameuse phase de « nettoyage » et donc de guérison. 

  1. Changer ses réflexes au quotidien
    Changer ses mauvaises habitudes alimentaires seules n’est pas suffisant pour faire place nette aux bonnes résolutions de 2018.

Avoir les bons réflexes au quotidien, c’est prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, sortir 2 stations de métro avant son arrêt, se lever au moins 1fois par heure au bureau, aller chercher son déjeuner plutôt que de se faire livrer…

Tous ces petits gestes à la portée de chacun sont autant de moyens de se maintenir en forme !

  1. Faire une activité sportive 
    Pour se dessiner une silhouette, perdre un peu de poids ou simplement rester en bonne santé, rien de tel que de pratiquer un sport.
    Pour les moins sportifs, choisir son activité doit être un choix qui allie plaisir et utilité.
    En choisissant par exemple le vélo pour vos déplacements plutôt que les transports, la course à pied ou encore la natation pour éliminer le stress du travail.
    Pour les hyperactifs, il vaut mieux choisir les sports d’endurance : course à pied, triathlon, aviron, sports d’équipe… Le but ? Se dépenser un maximum !
    Pour les perfectionnistes, optez pour les sports de précision tels que le tir à l’arc, l’escrime ou bien le ping-pong…

9.Reprendre l’activité sportive ?

Reprendre l’activité sportive après une longue pause et parfois plusieurs kilos en plus doit s’anticiper pour éviter les blessures.
Lorsque vous avez cessé toute activité physique depuis un moment et qu’une surcharge pondérale s’est installée, les tendons, articulations et muscles sont plus fragiles. Il est donc impératif de s’équiper convenablement pour amortir suffisamment les chocs et de limiter les sports d’impact dans un premier temps.

Jogging

  1. S’échauffer/ s’étirer : quel bénéfice?

Le dénominateur commun à tous ces sports, c’est la phase de préparation et la phase de récupération.
Avant la pratique sportive, il est nécessaire de s’échauffer correctement pour limiter les blessures comme les entorses ou bien les déchirures musculaires.
Après le sport, les étirements sont primordiaux pour optimisez la récupération de l’organisme.
Ils ne doivent pas faire mal et s’effectuer sans à-coup.
En améliorant la souplesse des tissus, ils accentuent aussi l’élimination des toxines et limitent l’apparition de courbatures.

Publicités

Catégories :Hygiène de vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s