Gestes santé

Questions-Réponses: faire craquer ses articulations

« Crack », « Pop », « Clac ». Le bruit d’une articulation qui craque est souvent synonyme de soulagement pour la personne qui le provoque…et d’agacement pour les personnes qui l’entourent. De nombreuses questions tournent autour de ce son désagréable. Le Blog de la Prévention répond à toutes vos interrogations.

Capture d’écran 2016-03-23 à 14.05.11

Une articulation est en général entourée d’une membrane, à l’intérieur de laquelle se trouve le liquide « synovial ». Un peu comme on mettrait de l’huile sur un joint, ce liquide permet de lubrifier les articulations pour que le mouvement soit plus facile. Lorsqu’on étire une articulation, une bulle d’air se forme dans le liquide synovial, puis « explose », provoquant le bruit que l’on connait. La vidéo ci-dessous montre les images de ce phénomène prises lors d’une IRM en mouvement.

 

Capture d’écran 2016-03-23 à 14.05.31

Donald Unger vous dirait que non. Lorsqu’il était jeune , sa mère lui répétait que faire craquer ses doigts finirait par lui provoquer de l’arthrite. Pour lui prouver le contraire, il s’est engagé à faire craquer uniquement les doigts de sa main gauche PENDANT 60 ANS, sans jamais toucher à la droite. Bilan de cette expérience ? À la radio, aucun signe d’usure articulaire ni à droite ni à gauche ! « crac=arthrose » : une idée reçue dont nous devrions donc nous défaire. Cependant, un fond de vérité perdure. Si craquer une articulation à répétition ne provoque ni arthrose ni arthrite, la façon dont nous étirons l’articulation peut tout de même être traumatique pour nos ligaments. Effectivement, il est plus prudent de faire craquer « dans l’axe » plutôt qu’en « compression » (dans une amplitude de mouvement qui peut être parfois aphysiologique). Cette dernière façon de faire craquer met en tension les ligaments, les étire fortement, et peut à terme les abimer. Les ligaments touchés ne sont alors plus capables d’assurer leur rôle: en découle une instabilité articulaire source de douleur et de sensation de perte de contrôle lors du mouvement. Si vous faites craquer vos doigts ou votre dos, étirez donc dans l’alignement des articulations (donc ni en flexion, ni en rotation. Voir photo ci dessous)
Capture d’écran 2016-03-23 à 17.01.37

 

Capture d’écran 2016-03-23 à 14.05.49

« Mais alors pourquoi l’ostéopathe et le chiro font craquer, eux? » . Oui, certains thérapeutes utilisent des techniques pour manipuler vos articulations, et déclencher un « crac ». Mais dans ce cas, le thérapeute n’est pas uniquement à la recherche d’un bruit, mais d’un regain de mobilité. En s’assurant d’être spécifique sur l’articulation dont la mobilité est restreinte, le thérapeute exerce un étirement d’une amplitude et direction contrôlés. Le bruit se fait entendre lors de la technique, soulignant son succès, mais sans en être la finalité (qui reste le retour de l’amplitude de mouvement)

Capture d’écran 2016-03-23 à 14.06.34

« J’ai l’impression de ne plus pouvoir m’en passer pour me sentir bien ». Une illusion, qui ne doit pas guider vos habitudes. En effet, lorsque vous faites craquer vos articulations, ce sont souvent les même qui craquent à chaque fois et, à force de répétition, ces articulations deviennent HYPER mobiles. Sans jamais que le bien être ne dure. Contrairement à l’ostéopathe qui cible l’articulation PEU mobile, vous vous acharnez sans le savoir à faire à craquer les articulations TROP mobiles. D’où le besoin de recommencer continuellement puisque le vrai blocage, lui, persiste. Alors pour réussir à arrêter, 2 choses : retrouver la stabilité des articulations trop mobiles, et retrouver la mobilité des articulations qui l’ont perdue.

  • Pour retrouver une stabilité, il est nécessaire de tonifier les muscles environnants. Pour le dos, le cou et les grandes articulations cela passe par des exercices de gainage. Tandis que pour les petites articulations comme celles des doigts, vous pouvez faire rouler pendant quelques minutes chaque jour 2 balles de golf dans une main. Mais dans les 2 cas, il faudra forcément être plus fort que la tentation et résister à l’envie de faire craquer ! Courage!
  • Pour que les articulations réellement « bloquées » retrouvent leur amplitude de mouvement sur le long terme, consultez votre ostéopathe! Il saura cibler ses techniques et trouver les facteurs à l’origine de ce blocage. Son traitement globale vous procurera cette fois, une sensation de bien être qui dure.

 

Pour en savoir plus sur l’ostéopathie www.osteoentreprise.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s