Gestes santé

Questions-Réponses sur : la rééducation périnéale

Mesdames, vous êtes familières avec le terme « périnée », mais seriez-vous capable d’en expliquer le rôle et l’importance dans votre quotidien ? Sujet tabou, timidité, manque d’informations, votre périnée reste pour vous une zone méconnue de votre anatomie. Le Blog de la Prévention répond à vos questions sur le périnée, en tout intimité.

le périnée c est quoi

Le périnée est un groupe musculaire qui s’étend du coccyx au pubis, formant ainsi un plancher pour les organes du petit bassin (vessie, utérus, rectum). Les fibres de ces muscles délimitent les sphincters de l’urètre, du vagin et de l’anus. Ajouté au poids des organes, sur le périnée s’exerce également le poids du corps ainsi que les pressions induites par l’abdomen lors d’efforts effectués dans une mauvaise posture et/ou avec une respiration inappropriée..

Capture d’écran 2016-01-25 à 15.18.05 - copie

 Une faiblesse du périnée s’exprime à travers divers symptômes, allant de la douleur à l’inconfort, jusqu’à la sensation de réel handicap pour les rapports sociaux. Parmi les symptômes les plus fréquents, on retrouve :

  • Des fuites urinaires, troubles lors de la miction (jets faible, ou intermittent)
  • Douleurs pendant les rapports sexuels
  • Prolapsus (« descente d’organes »)
  • Lombalgie, sciatalgie
  • Difficulté à retenir les gazs
  • Une constipation

Capture d’écran 2016-01-25 à 15.18.05

On entend souvent parler du périnée pendant une grossesse ou après l’accouchement. Effectivement, pendant 9 mois, le système hormonal autorise une élasticité tissulaire importante et, le bébé reposant sur le plancher pelvien, les fibres périnéales se distendent largement. Que vous accouchiez par césarienne ou par voie basse, la faiblesse périnéale vous concerne donc tout autant. Cependant, il est vrai que l’accouchement par voie basse est une réelle contrainte pour les tissus du périnée qui subissent un étirement conséquent lors du passage du bébé dans le petit bassin. Par ailleurs, le recours, éventuel à l’épisiotomie (incision dans le muscle périnéal) ou à du matériel affaiblit considérablement la tonicité de la zone.

Outre la grossesse, la surcharge pondérale peut également être à l’origine d’une faiblesse du périnée. Et parmi les facteurs de risques, nous retrouvons aussi : les toux répétitives, le port de charges, la constipation chronique qui tous augmentent la pression intra abdominale et, par ce biais, la contrainte exercée sur le périnée.

Capture d’écran 2016-01-25 à 15.20.53

Vous l’aurez compris, il ne faut pas attendre d’observer des signes de faiblesses périnéales pour commencer à renforcer son périnée. Mais comment faire ?

Après un accouchement, il est indispensable de consulter une sage femme ou un kiné formés aux technique de rééducation périnéale. Plusieurs approches existent : l’approche manuelle, l’électron stimulation et le bio feed back.

  •  L’approche manuelle: elle consiste à effectuer des pressions par toucher vaginal, afin de guider la femme dans ces contractions et lui permettre de stimuler consciemment des zones spécifiques du périnée. Par des exercices particuliers, et ciblés, les muscles du périnée se renforcent.
  • Lelectro stimulation: elle consiste à déclencher des contractions musculaires grâce à des stimulations électriques, répétée, provoquée par une sonde introduit dans le vagin. L’aspect volontaire et conscient de la contraction est donc moins travaillé à travers cette technique.
  • Le bio feedback permet d’évaluer l’efficacité de la contraction. La femme introduit la sonde dans le vagin et contracte volontairement les muscles du périnée: un écran de contrôle mesure l’intensité et la durée de la contraction.

Même pour les femmes n’ayant pas connu de grossesse, le périnée mérite d’être tonifié ! Chez vous et dans la journée, des petits exercices vous permettent de tonifier le plancher pelvien. Le plus simple et le plus basique est le suivant :

  • Assise à votre bureau, debout à l’arrêt de métro, allongé dans votre lit, peu importe le lieu ou votre position. Faites comme si vous reteniez un gaz et un jet d’urine. Vous devez ressentir comme une aspiration vers l’intérieur de l’anus et du vagin. Tenez cette contraction pendant 5 secondes puis relâchez 5 secondes. Répétez une dizaine de fois. À force de répétition, vous pourrez maintenir la contraction plus longtemps.

Capture d’écran 2016-01-29 à 10.52.49

 

Lombalgie, jambes lourdes, allers-retours au pipi room, douleurs au coccyx… Toutes ces petites gênes et ces douleurs invalidantes que vous ressentez au travail, peuvent être dues à une faiblesse de votre périnée. Rester assise toute la journée n’encourage évidemment pas les muscles du périnée à rester tonique. Vous vous trouvez donc dans un cercle vicieux : mauvaise posture – hypotonie musculaire – douleurs – perte de mobilité – sédentarité. STOP ! Vous êtes assise en train de lire cet article, vous vous reconnaissez. Alors rompez ce cercle. Faites l’exercice décrit ci dessus et prenez une résolution de plus pour 2016.

Envie de nous contacter ? www.osteoentreprise.com 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s