Hygiène de vie

Questions-Réponses : le ventre, notre deuxième cerveau

 

Même un enfant saurait délimiter le ventre comme la zone se trouvant au centre du corps. Mais peu d’entre nous aurait su le placer au centre du fonctionnement global de notre corps. Et pourtant. Le ventre est aujourd’hui défini comme notre deuxième cerveau.  


gut-brain1/ Pourquoi l’appelle-t-on le deuxième cerveau ?

Nous le savons tous: les organes contenus dans l’abdomen servent à digérer le bol alimentaire et à en absorber les nutriments. Mais cela n’est pas son unique fonction. Des recherches engagées depuis les années 2000 ont mené à la redécouverte de cette partie du corps humain qui s’exprime si souvent par des gargouillis, des spasmes, des gonflements…et reste parfois sans considérations. Le ventre un 2ème cerveau, pourquoi ? D’abord car il est composé de 200 millions de neurones interconnectés et connectés aux neurones de l’encéphale. Un système intelligent qui, au-delà de l’aspect neurologique, constitue également un centre immunitaire fondamentale puisqu’il produit entre 70 et 85% des cellules immunitaires de l’organisme. Contrôle de la sécrétion hormonale, du métabolisme, de l’humeur, de la barrière contre les agressions virales, bactériennes… le ventre endosse bien des rôles et doit donc être pris en compte dans d’avantage de schémas physiologiques que celui de la digestion.

2/Quel rapport avec mes douleurs au dos ?

Quel rapport entre ces nouvelles connaissances et les douleurs de la colonne vertébrale que vous ressentez? Pourquoi ne devriez vous pas ignorer ces données? Pourquoi sont-elles fondamentales pour pouvoir encourager l’autoguérison de votre corps, et pour vous apprendre à effectuer les bons gestes? Le maitre mot: unité. Votre corps est un système global, unique. Votre colonne vertébrale est en rapport intime et direct avec les 2 cerveaux: l’encéphale et le système digestif. Il est influencé par les informations qui émanent de chacun d’entre eux, autant par leur rapport neurologique représenté par la moelle épinière qui est la continuité de l’encéphale jusqu’aux lombaires, que par le fait que vos vertèbres sont le point de départ des attaches de ces organes et le point d’ancrage de leurs enveloppes. Tout comme le noeud d’un tricot qui se détacherait et menacerait le reste des mailles, un déséquilibre de l’une de ces structures ou de l’un de ces systèmes mènerait à l’instabilité des autres. Le ventre est, de base, un système « fort » de part son implication dans la physiologie humaine, et un système « fragile » de par toutes les contraintes subies qui en découlent. Ventre et colonne vertébrale fonctionnant de paire, les maux de dos prennent souvent leur origine dans cette fragilité abdominale.

happygut650

3/ Comment me soulager ?

3 éléments fondamentaux : la respiration, le massage et l’alimentation.

  • La respiration est l’élément clé de la détente abdominale. Nous vous en parlions ici, la respiration diaphragmatique permet d’exercer un massage naturel sur les organes digestifs grâce à l’effet de pompage lors de la montée et de la descente du diaphragme dans l’inspiration-expiration. Au delà de l’effet local, la respiration lente et profonde permet d’apaiser le système nerveux et de favoriser la sécrétion hormonale à l’origine du bon fonctionnement des divers systèmes physiologiques, comme l’immunité et la gestion du stress.
  • Le massage : Eh bien oui. Il ne faut pas attendre le rendez-vous au spa, vous devriez vous auto-masser tous les jours. Se masser l’abdomen a des bienfaits que chacun gagnerait à ressentir: traitements des douleurs gastriques, des ballonnements, des constipations, du stress, de la fatigue, des maux de dos, des troubles du sommeil… Alors comment faire ? Le massage le plus simple consiste à exercer des pressions sur l’abdomen dans le sens horaire depuis la fosse iliaque droite vers la fosse iliaque gauche en passant en arc de cercle au dessus de votre ombilic. Vous pouvez vous attardez sur des zones qui vous semblent plus indurées ou douloureuses. Après les repas, préférez passer la main sur l’abdomen, sans pression.
  • L’alimentation: le rôle premier du système digestif reste de digérer le bol alimentaire. La nature des produits que vous consommez et la façon dont vous les consommez sont donc intimement liés au bon fonctionnement de ce système et ce qu’il implique. Limitez les produits transformés, les mauvais gras, les produits trop sucrés, les fruits et légumes qui ne sont pas de saisons. Favorisez les cuissons à basse température (évitez les fritures et les cuissons bbq ), prenez le temps de mâcher vos aliments, de vous assoir pour prendre votre repas dans le calme et la convivialité.

 

Pour plus d’informations sur les gestes à adopter, cliquez ICI 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s