Gestes santé

Les chaussures à talons : accessoires de mode / instruments de torture

Les mollets galbés, l’allure élancée, l’élégance, le chic, la taille. Toutes ces raisons qui vous paraissent assez bonnes pour enfiler vos talons. « Il faut souffrir pour être belle » dit le dicton. Mais quelques minutes perchée sur vos talons et vous rêvez déjà de les retirer. Plante du pied douloureuse, douleur au genou, au bas du dos, entre les omoplates, et maux de tête. Les talons: un accessoire de mode ou de torture? On vous révèle tout ce que le miroir ne vous dit pas.

Capture d’écran 2015-04-29 à 18.36.37

Toute la journée, de nos pieds partent des informations nerveuses qui remontent vers notre cerveau afin d’informer ce dernier de la topographie du sol: est-il pat? Est-il instable? Est-il en pente? Est-ce que je marche sur du sable, des cailloux ou du béton? C’est ce qu’on appelle la proprioception. Lorsque vous portez des talons, ce mécanisme neurologique est perturbé par l’information incessante que vous êtes sur un plan incliné, comme si vous descendiez une côte. Vos muscles sont hypersollicités et votre posture s’adapte autour de cette contrainte. Il en résulte de nombreux troubles qui, soit s’expriment par une douleur immédiate, soit s’installent silencieusement et ne se révèleront que lorsqu’il sera trop tard pour faire demi-tour.  Dressons une liste non exhaustive de ce qu’il se passe, de vos pieds à votre tête, dès l’instant que vous glissez dans vos escarpins.

Capture d’écran 2015-04-29 à 15.04.53

Lorsque vous portez des chaussures à talons, tout votre poids se répartit sur l’avant de votre pied. Vous mettez, entre autre, une pression importante sur l’os qui forme la racine de votre premier orteil. À la longue, cette pression va engager une déformation de votre articulation qui mènera à ce qu’on appelle un « hallux valgus« : votre gros orteil se réoriente, pointant vers l’extérieur, et par conséquent crée une angulation au niveau de son bord interne. Cette bosse ou « oignon » a tendance a devenir vite douloureux, surtout car il est comprimé dans la plupart de vos chaussures.

Capture d’écran 2015-04-29 à 15.16.57

L’inclinaison de la chaussure provoque la mise en tension de vos muscles quadriceps. Ces muscles forment la partie antérieure de vos cuisses et prennent attache au niveau de votre bassin pour se terminer en dessous de votre rotule. La contraction excessive du quadriceps impose une pression sur votre rotule à l’origine de douleurs dans vos genoux. La position assise et la montée-descente des escaliers intensifient cette sensation douloureuse.

Capture d’écran 2015-04-29 à 15.31.53

La fameuse bascule du bassin qui fait danser vos hanches de droite à gauche lorsque vous déambuler sur des talons, est certes, un outil de séduction, mais surtout le point de départ d’une chaine de tensions musculaires. Plus particulièrement, les muscles fessiers qui, à force de vous aider à vous maintenir en équilibre et à maitriser ce déhanché, finissent par s’irriter, s’inflammer, et générer des points douloureux. Le frottement de la bascule crée des douleurs au niveau des hanches, plus précisément au niveau de la partie latérale de vos iliaques. Mais surtout, la tension des muscles fessiers, spécifiquement celle du muscle piriforme, risque de pincer votre nerf sciatique qui chemine entre les fibres musculaires. Vous ressentez alors une douleur profonde qui part de votre fesse et irradie dans la partie postérieure de votre jambe.

Capture d’écran 2015-04-29 à 15.39.58

Sur vos talons, votre corps est déséquilibré vers l’avant. Vous utilisez le haut de votre corps pour corriger cette instabilité en vous penchant vers l’arrière. Résultat? Votre bas du dos est creusé, et cette courbure marquée impose une charge importante sur vos disques et vos articulations. La lombalgie apparait rapidement, vous avez le besoin urgent de vous assoir après quelques heures passée sur  vos talons. Même vos talons retirés votre douleur peut persister sur plusieurs jours/semaines. Si vous remontez sur vos talons, la contrainte répétées sur vos lombaires risque d’user prématurément votre colonne lombaire.

Capture d’écran 2015-04-29 à 18.25.13Malgré le fait que vous vous penchiez en arrière pour compenser l’instabilité des talons, vos épaules ont tendance à s’enrouler vers l’avant, encouragées par l’inclinaison de vos appuis. Cette posture crée de nombreuses tensions au niveau des muscles de vos épaules, remontant jusqu’au cou et à la base de votre crâne. Les symptômes qui en résultent sont de plusieurs types: douleurs, vertiges, maux de tête, migraines, troubles de la vue, troubles de la mobilité du cou et des épaules… De plus, le déhanché de votre démarche provoque des oscillations au niveau de votre colonne vertébrale jusqu’à vos vertèbres cervicales. Les muscles du cou, pour stabiliser ce mouvement oscillant, se contractent de façon prolongée.

Alors quand le moment sera venu de faire le choix entre vos talons et vos chaussures plates, pensez à tout cela. Maintenant que vous connaissez les effets des talons sur votre corps, quel choix ferez-vous? Ne supprimez pas vos escarpins de votre dressing, mais dites vous simplement que « tout est bon avec modération ». Portez vos talons occasionnellement et optez pour le plat au quotidien. Ne souffrez plus pour être belle, on se sent tellement mieux les pieds sur terre.   

Pour plus de conseils sur des gestes du quotidien, cliquez ICI 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s